En premier temps je voudrais m'excusez de mon absences mais j'ai dû faire face à des problèmes familiaux assez importants, ce qui ne me rendait pas l'inspiration facile.

Comme dirait M.m (si tu passes par là, xoxo), les femmes sont beucoup plus subtiles pour ce genre de choses, plus que les hommes (mais bon ça c'est une autre histoire, et il risque d'y avoir débat).

Biensûr que les femmes aussi aime faire l'amour et autre ... Mais pour nous ce n'est pas aussi simple que pour vous "personnes de la gente masculine". Quand un mec baise à tout les coins de rues, se laisse aller avec la moitié des femmes de la ville, rien que pour sattisfaire ses besoins sexuels et divers fantasmes, il est féliciter, on le respecte, on l'aclame, c'est Dieu sur terre. Quand une femme prend son pied avec des inconnus car elle aussi à le droit de baiser quand elle en a envie, avec qui elle en a envie et où elle en a envie, elle est traitée de trainée. Pourquoi une femme aurait moins le droit qu'un homme de baiser avec des parfaits inconnus pour assouvir son envie charnelle, pourquoi elle se ferait traitée de salope et lui pas de salop ?

Oui messieurs, si on s'habille court sa parce que l'on aime être regardées, mattées, enviées, on aime se mettre en valeur et montrer nos atouts mais cela n'est pas une raison pour nous traitées de salopes. Et on aimerais prendre notre pieds sexuellement sans devoir penser " ah mais je ne devrais pas faire cela, je ne devrait pas baiser pour la baise, je risquerais de me faire traitée de salope", on devrait pouvoir prendre notre pied sans être complexées par les possibles remmarques de salops matchistes.

Comme vous le savez si vous avez lus mes deux premiers articles, j'ai été victime de viol, même si l'acte lui même ne c'est pas produit. Les agresseurs en question m'on forcée à faire des choses que jamais je n'avais immaginer ne serais-ce qu'une seconde de faire, du moins pas avec eux. Ils ont détruit ma dignitée, en tant que femme mais aussi dans la société, ils ont détruit le peu de confiance en moi que je pouvais avoir. Un jour j'ai décidé que s'en été trop, je leur ais dis NON, STOP. La réaction innatendue de la pauvre petite "soumise" que j'étais les a étonnés, choqués ils ne s'y attendaient pas. Ils décidèrent de se venger de ma réaction "rebelle" en allant crier ce que j'avais fais sur tout les toîts, que je les avais incités à le faire, limite forcés (ce qui me semble être l'hôpital qui se fou de la charité), que j'étais une pute, que j'aimais ça, que, je cite "une salope comme elle ne mérite que ça, être traitée comme la chienne qu'elle est". Vous voyez là, avec cette phrase elle ont détruit une grande partie de moi !

Cette histoire dure, me poursuit jusqu'a maintenant, dans ma vie sociale de tout les jours, dans ma vie amoureuse j'ai souvent des bloccages à cause de ça. C'est pour cela que j'écris, il faut que j'en parle sinon je vais en creuver !

lesfillesaussiaimentsamais

Questions ? Conseils ? : attention.lesfilles@yahoo.fr

Commentaire ? Négatif ou positif ? N'hésite pas.

XoXo