Attention, le texte qui suit a un caractère pornographique. 

Qui n'a pas rêvé de rencontrer un homme tel que Cristian Grey si vous êtes une femme, ou bien une compagne tel que Mia Khalifa si vous êtes un homme. Nous fantasmons tous sur quelqu'un ou quelque chose (d'ailleurs un article cette semaine sera sur : les fantasmes), mais es que l'un de vos fantasmes c'est déjà réalisé ? Pour ma part c'est le cas, lorsque j'ai trouver un homme tel que Cristian Grey, à cette époque lui avait tout fait dans sa vie sexuelle, tout testé et moi je n'avais pas vraiment d'expérience... Il m'a initiée à tout... C'était agréable d'avoir une relation avec lui car ayant tout testé il était ouvert à tout "Tu peux me griffer, me mordre ou ce que tu veux. Je suis là pour réaliser tout tes fantasmes, de toutes façons tu ne me demmanderas rien que je n'ais pas déjà fais". A l'époque j'étais encore adolescente et les seules personnes que j'avais fréquenté étaient sans éxpériences et naïves, pensant que la vie ressemblait à un porno et lui totalement conscient que ça n'était pas le cas, me disait : " Tu sais c'est normal si tu ni arrive pas d'un coup. De toutes façons la première fois ça ne sera pas extrêmement éxitant, on ne ne jouïra probablement pas mais ça viendra avec le temps." Plus éxitant que lui je n'avais jamais connus car ayant fait ça pratiquement toute sa vie il savait éxactement quoi dire et quoi faire pour que cela soit le plus éxitant possible, où poser sa main, comment la posern où regarder quoi dire. Notre relation ressemblait à un film. Ce qu'il disait était sans arrêts le plus éxitant possible : "moi - je ne peux pas te regarder sans avoir envie de te sauter dessus. lui - Approche, viens à côter de moi. (il me chuchota alors à l'oreillle) Tu sais le problème, c'est que quand je t'aurais fais l'amour une fois, deux fois, trois fois, ce que tu ressens vas s'amplifier." ou bien encore "lui - oh, ce que j'ai envie de te faire n'est pas très catholique... moi - ça tombe bien, je ne crois pas en dieu ahah". Passons maintenant aux choses sérieuses, je vais vous racconter détails par détails nos parties de jambes en l'air.

JOUR 1 : Il m'emmena chez lui dès le premier jour, tout d'abbord il s'assit dans le salon et m'invita à faire de même sur la chaise à coter de lui mais en m'avançant vers lui de manière sexy je fis passer ma jambe gauche par dessus les siennes et m'assis sur lui comme le font les streap teaseuses. Il me dit alors "oh je vois que madame a envie de moi". Ensuite en s'embrassant je fesais des mouvement de hanches en avant et en arrière sur son érection grandissante. Il me fit ensuite monter les ecaliers les yeux fermés et en s'embrassant, nous étions parfaitement coordonnés. Il me jetta sur son lit avec tant de vigeur, rien que cela était éxitant à en mourir... Il se jetta ensuite sur moi et fit des mouvements de hanches déchaînnés, voyant que je me tordais sous l'éxitation mais que j'étais pour autant mal à l'aise et ne sachant pas quoi faire il commença à me guider sur ce que je devais faire. "viens sur moi", "met ta main là". Le fait qu'il soit pleinement conscient de la vraie vie et de comment se passait les chose était rassurant. Je ne pense pas que j'étais amoureuse de lui, je l'aimais certes mais c'est de : son charme, son assurance et son carisme dont j'étais amoureuse. Il me dit de venir sur lui et j'obéit, il enleva mon haut, puis mon soutien gorge. C'est alors qu'il repprit le dessus, son corps me domminait de nouveau. Je fondais de nouveau sous son emprise. Il s'allongea à côter de moi, sa main descendit tout doucement jusqu'a arriver à la hauteur de mon vagin, il frotta alors sa main en me regardant fixement dans les yeux. Je devais malheureusement écourter notre rendez-vous en ayant un chez mon dentiste un peu plus tard. Il ne se passa rien de plus. Je tiens à dire qu'il n'était pas le premier à me proposer de faire ce genre de choses mais il est le premier à qui j'ai dis oui au premier rendez-vous et sans hésitation.

JOUR 2 : Comme on avait pas plus de temps à perdre que celui qu'on avait déjà perdut, il me donna rendez-vous directement chez lui. Il entrebailla la porte et du bout du couloir nos regards s'entremêlèrent et mon corps se figea l'espace d'un instant. Voyant l'effet qu'il avait sur moi il me regarda d'un air malicieux et pervers. Je lui rendis son regard. Il me tira par le bas du short, me plaqua contre le mur, embrassa mon cou et remonta jusqu'a mes lèvres. Et là, sa soeur ! Aussi choqué que moi de la voire chez lui, il resta bouche bée. Elle s'expliqua en disant que son rendez-vous avait été annulé à la dernière minute, elle se pressa d'ajouter qu'il ne fallait pas se déranger pour elle, qu'elle avait l'habitude et qu'elle resterait dans la cuisine avec la musique à fond durant la durée de mon "entrevue" avec son frère. Après ça, je ne savais si rire, pleurer ou partir en courant ! Je voulais arrêter notre frénésie mais il serait capable de convaincre une mère d'abandonner ses enfants. On se dirigea donc vers sa chambre... Il se jetta sur moi, s'empressa de me débarasser de mes vêtements, il ne me restait plus que mes sous-vêtements. Il voulait m'enlever ma culotte (comme je vous l'ais dis je n'avais pas d'expérience), je n'avais pas envie d'aller trop loin, je me disais que ça n'étais pas raisonable. Mais comme je vous l'ais déjà dis, il convaincrait une mère d'abandoner ses enfants. Après quelques minutes j'ai donc décidé de le laisser faire. Il m'enleva ma culotte. Il couvrit mon corps de baisers, s'arrêta à la hauteur de mon vagin, me fixa longuement dans les yeux, puis commença à lécher... encore et encore. Je me tordais de plaisir au moment ou sa main me possèda... Il s'allongea à coter de moi et me dit "veux tu me faire plaisir ?". Mon hochement de tête soummit à lui, lui servit de réponse. Il me guida ensuite afin que l'on soit dans la position du 69... Ce fut exellent.. Il m'expliqua comment lui faire la  fellation la plus agréable possible pour lui et moi. Ce fut la fin de notre 2ème journée.

Si vous voulez le jour numéros 3, dîtes le moi...

g

XoXo