(Mon amie qui témoigne). Attention le texte qui suit a un carractère pornographique !!!

Avouez que vous avez déja rêvé d'une soirée piscine en "bonne compagnie". Il se trouve que pour ma part c'était une soirée d'adieux TORRIDE. Nous avions loué une villa à Saint-Tropez, la villa de rêves : Piscines, jacusi, vue sur la mer, jardin immense. Le top pour des adieux et le top pour prendre son pied. Nous avons prit sa mini cooper à toît ouvrant et tout en conduisant il me carressait la jambe longuement et montait parfois jusqu'à dans mon string. La première chose qui nous donna envie fut la piscine... Il rentra dans l'eau d'une façon qui à mon avis ammènerait toutes les filles dans son lit. Déja mouillée sans avoir encore toucher l'eau, je le rejoint. Il m'attrapa part les hanches, m'assit sur le bord de la piscine, se glissa entre mes jambes et m'embrassa langoureusement. Sa main se glissa sous mon maillot, je frémis sous ses doigts, il frémit entre les miens, son sexe durçit. Il me porta ensuite par dessus son épaule en me tennant par les fesses et répondit à chacune de mes plaintes par une claque sur mon cul. Il m'allongea sur un transat, s'allongea sur moi, m'embrassant chaudement des ses mains retira mon haut de maillot. Ses mains, enveloppèrent mes seins, de sa langue il les possèdait. De peur que l'on nous surprenne, nous nous dirigeâmes vers la chambre, dieu qu'elle était belle ! : Des draps blancs, un lustre dominant la pièce et l'éclairant de manière divine, sur les murs de la chambre étaient installés des dessins assez...érotiques, le plafond n'était autre qu'un mirroir... Parfait pour que quand je serais allongée je puisse regarder mon compagnion à l'acte. Il me plaqua contre la porte de toute ses forces, puis vint coller son corps et son érection à moi. En m'embrassant il me déshabilla et je fis de même pour lui, son souffle me fesait trembler. Je parcourrais de mes doigts son corps musclé puis son sexe, la tention montait, notre dernière fois devrait être SUBLIME. Il me jetta sur le lit, le drap blanc, ce même blanc sensé incarner la chasteté (la bonne blague). Il me retourna d'un coup et me prit par l'arrière, aww, tant d'exitation qui se concrétisait enfin ! Me cheuvauchant il lâcher des "oh" de plaisir. J'en avais presque oublié le mirroir ! En levant la tête je ne fis que admirer encore un peu plus cette scène... Si l'on continuait comme ça les voisins allaient porter plainte pour tapage (ahaha). Après qu'on ait eu notre premier orgasme de la soirée je convains qu'il ait droit à une petite friandise, soit une petite fellation. Pendant tout l'acte je le regardais droit dans les yeux sans cesser de lècher et sucer.... Je le voyais se tordre de plaisir et c'est là qu'il eu sont deuxième orgasme. Afin d'équilibrer la balance des orgasmes il me proposa un cunilingus que je ne pouvais bien entendu refuser. Sa langue prennant possesion de mon vagin, après le plaisir vaginal, j'eu celui clithoridien. Toute cette activité physique nous fesait suer, c'est pourquoi, on prit la decision d'aller prendre une douche. Sans avoir le temps de reprendre mon souffle il m'attrappa par les hanches, me souleva et me plaqua contre la paroie mouillée de la douche. L'eau coulait sur son corps luisant, jamais j'avais connus de personne aussi exitante que lui... Tout en continuant à me porter il me pénétra cette fois-ci par l'avant "oh comment le plaisir peut être aussi douloureux" ! D'un bain à l'autre on finit la soirée dans le jacusi. Après avoir papoter et bus beaucoup de Campagne mais surtout après avoir récuperé (car malgré notre exitation nous ne sommes pas surhumains). On choisit cette fois-ci une baise moins hard, une baise "vanille". De toutes façons l'eau du jacusi fesant ventouse nos ébats étaient limités. Mon compagnon me prennait par derrière quand le jet du jacusi lui, me stimulait par devant. Epuisés par le nombre de nos ébats nous nous couchâmes.

XoXo de la part de A.anonymous

XoXo de la part de A_L_F

adieuxsohot

A bientôt !!!